Article scientifique

Pour une lecture dialogique du droit international des droits humains. Remarques sur les constatations du Comité des droits de l’Homme dans l’affaire Baby Loup, et quelques réactions qu’elles ont suscitées.

Publié le 09/01/2018 par La revue des Droits de l’Homme
Avec Stéphanie Hennette-Vauchez

Publié le 09/01/2018
Par La revue des Droits de l’Homme
Avec Stéphanie Hennette-Vauchez

En 2018, le Comité des droits de l’Homme de l’ONU rend son avis quant à l’affaire Baby Loup débutée en 2008 : la puéricultrice voilée a subi une atteinte à sa liberté religieuse et un licenciement discriminatoire. En France, de nombreuses réactions émergent quant à la non légitimité de cet organe sans pouvoir juridictionnel. Stéphanie Hennette-Vauchez montre en quoi les désaccords se contrent sur une définition différente de la liberté de manifester ses convictions religieuses, en particulier le port du voile des femmes musulmanes.

Partagez cette ressource sur vos réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter